Mohamed CHAARAOUI Psychologue Marseille
   Psychothérapeute-Psychanalyste
DESS en Psychologie clinique et pathologique 
Docteur en Sémiologie 

09 86 50 24 47

06 62 42 65 65
sur rendez-vous
184, rue Paradis 13006 Marseille

Vous pouvez aussi me joindre par mail RDV dans la rubrique"Contactez-moi"


        PSYCHOLOGUE MARSEILLE MOHAMED CHAARAOUI    
                        PSYCHOLOGUE À MARSEILLE 13006

psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis,psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseilleparadis,psychologue psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseille paradis,psychologue psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseille paradis,psychologue psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseille paradis,psychologue psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseille paradis,psychologue psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseille paradis,psychologue psychologue marseille paradis,psychologue paradis,                                          
CRISE D'ADOLESCENCE

   

« Le meilleur service que des parents peuvent rendre 
   
 à un adolescent, c’est de survivre »
     Winnicot

 

LA LETTRE AUX PARENTS

 

En ce début du troisième millénaire, vous pensez savoir ce qui convient à votre enfant, adulte en devenir. Vous voulez lui permettre d’accéder à une vie heureuse . 

Mais il se rebelle, revendique son identité, s’oppose à vos conseils et ne veut surtout pas vous ressembler mais exister par lui-même. Dans un tel contexte, de sérieuses polémiques risquent d’éclater !

Il vous aime tendrement sans le dire, mais, en même temps, par pudeur ou provocation, il manifeste l’envie de se distancier de vous et vous confronte à ses révoltes, ses provocations verbales et ses comportements souvent violents. Tout ce que vous lui proposez est critiqué et rejeté. Sachez que ce n’est pas vous qu’il rejette, mais votre mode de vie.

Contrairement à l’enfant qu’il était, il cherche à vous montrer, par la violence qu’il établit dans vos rapports, qu’il entre « dans le monde des adultes ». Vous devez respecter cette louable revendication, tout en demeurant des parents aimants, accueillants et disponibles.  Il vous incombe de l’accompagner, en tenant compte de sa personnalité, vers sa complète autonomisation.

Quelle est la distance à respecter pour que la communication ne soit pas rompue, pour que les liens subsistent au-delà des difficultés rencontrées ? Dans cette période de bouleversements, comment vous repérer dans votre rôle parental alors que vos enfants deviennent des adultes ?

Vous les voyez changer d’apparence, de style vestimentaire, entretenir de mauvaises fréquentations, et vous craignez qu’ils s’adonnent à des comportements addictifs.

Pouvez-vous encore imposer des limites à cet âge où tout leur semble possible ?

Ce stade de vos vies est particulièrement difficile à gérer, d’autant plus que vous retrouvez à travers eux les peurs, les désirs de transgression, la recherche de cadre et le besoin de s’imposer qui harcelaient votre propre adolescence.

Vous allez découvrir, à travers les attitudes à adopter pour traverser ce passage de l’adolescence de la manière la plus harmonieuse possible.

Il est évident que l’histoire de vie de chaque enfant est singulière et unique. Il n’y a pas de recettes miracles mais des éclairages et des pistes à suivre sur les réactions à avoir face aux conduites à risque de vos adolescents.

Votre rôle est ingrat et demande une infinie patience, de la mesure et de la détermination. Mais quelle gratification, lorsque, la crise passée, vos enfants se diront heureux et vous remercieront de les avoir aidés à surmonter ce passage difficile mais obligé ! 

 

                      

L’ADOLESCENCE

 

L’adolescence constitue un passage entre l’enfance et la vie adulte. L’adolescent ne sait pas encore ce vers quoi il veut aller, ni ce qu’il est vraiment.  

Il vit un bouleversement psychique et corporel. Françoise Dolto parle de «complexe du homard» pour bien décrire cette période de mutation.
Physiquement, c’est une métamorphose : mue de la voix pour les garçons, modifications corporelles et génitales pour filles et garçons. Triple transformation d?ordre physiologique, psychique et psychologique. C’est tout à la fois une période de deuil, de repli sur soi, d’opposition et d’agressivité parfois violentes.

 

L'enfant qui aurait grandi dans une pléthore affective, c'est comme s'il avait évolué dans une délicieuse prison dont il ne pourra sortir que par la violence.

 

De plus, on remarque souvent une réactivation des conflits et des émotions de l’enfance qui étaient en «sommeil» : le jeune se trouve confronté à une phase de séparation-individualisation, comme dans la petite enfance. Il se sent contraint de quitter l’objet maternel  pour exister. Le père a pour fonction de marquer sa place auprès de sa femme comme pour l’autoriser à se construire en tant qu’adulte. Dans les familles où le père est absent, il est important qu’il existe dans le discours de la mère. 

 

De plus, l’adolescent est très souvent dans le rejet des modèles d’identifications parentaux et peuvent se rattacher à des racines culturelles (ils rejettent souvent moins les grands parents que les parents) ou à des groupes sociaux. Pour lui, devenir adulte passe par le rejet du modèle et de l’autorité parentale. Pour entrer dans la vie sociale et culturelle, il se prépare progressivement à quitter la protection familiale. 

L’adolescent tente de se renforcer en cherchant des identifications au travers des copains, des bandes dans lesquelles il se fond, et qui constitue un substitut familial protecteur et plus gratifiant.

 

Même transitoires, les troubles de l'adolescence déstabilisent en profondeur la vie de l'adolescent et de ses proches. Il est dès lors urgent de consulter pour mieux comprendre les différentes prises en charge de l'adolescent et de sa famille.Je suis en mesure d' accompagner les adolescents en diffilcultés et leurs familles....j'ai été formé par Phillippe Gutton... à l'Université Paris 7 Denis Diderot département des sciences Humaines cliniques.
 les problèmes de l’adolescence méritent un traitement approprié au cas par cas. Nous vous conseillons d’être vigilant et de ne pas hésiter à consulter un psychothérapeute... à la moindre alerte sérieuse avant que votre enfant ou votre adolescent ne s’engage  dans des impasses dangereuses.

   

L’ADOLESCENCE...SES PASSAGES À L'ACTE ET SES LIMITES...

 

L’adolescent a des limites instables, floues. L’évolution de la société fait qu’aujourd’hui la mère travaille à l’extérieur. Le père a du mal à jouer son «rôle» et se trouve déstabilisé.

Il est de plus en plus difficile pour les parents de savoir comment se positionner face à leurs adolescents en mutation et  ils peuvent avoir tendance à se réparer au travers d’eux en projetant leurs propres désirs et en étant déçu si leur jeunes ne vont pas dans le sens de leurs idéaux. 

Certains parents à juste titre sont souvent très inquiets du devenir de leurs enfants et de ce qu’ils entendent des dangers de  la drogue , des maladies sexuellement transmissibles, de la délinquance, de la violence… Où  se situer entre le « la liberté » et l’autoritarisme ? La solution même si elle parait difficile est d’installer une vraie communication où chacun se sent libre de dire ce qui le préoccupe et ce qu’il ressent, en évitant d’être dans un rapport de force qui humilierait  leur enfant et risquerait de le mener à  un stade  régressif" petit enfant/ parent". S’il sent qu’il est respecté, écouté,entendu , il aura confiance dans l’adulte et trouvera en lui, la sécurité qu’il recherche.

      

Dans les passages à l’acte tels que les fugues, les vols, les ruptures scolaires, l’on décrypte beaucoup d’angoisse et aussi une recherche de l’attention de l’adulte.

L’addiction se veut être un comportement d’autonomie, alors qu’en fait elle crée un lien de dépendance - physique ou psychologique- à l’objet ou au comportement .  C’est en tout cas une façon de demander de l’aide à leur entourage.

Certains jeunes cherchent à remplir un vide intérieur, qui fait penser à un vide dépressif : manque de confiance en soi, impression d’être mal-aimé ou de ne pouvoir aimer lui-même, repli sur-soi, solitude, manque de désirs…

Parfois, ils se sentent en danger et arrivent à faire suffisamment confiance aux parents ou à des adultes de leur entourage, pour leur demander une aide. C’est alors, à ces adultes d’informer leurs jeunes et de les mettre en garde  contre les risques qu’ils encourent. Ces derniers seront rassurés que les parents marquent les limites qu’ils n’arrivent  pas à mettre eux-mêmes. Ils ont également besoin d’être encouragés et renforcés dans leurs valeurs et valorisés. Une rencontre avec un psychothérapeute peut, dans certains cas, être envisagée, afin que l’adolescent puissent se renforcer et se sentir prêt en s’assumer.

La crise adolescente est liée à la recherche de sentiments nouveaux de continuité, qui doit désormais inclure la maturité sexuelle.

L’identité finale ne peut s’installer qu’après que les jeunes se soient confrontés à ces crises de développement des premières années de l’adolescence.

Ensuite, dans la vie adulte, ce n’est plus la famille, mais la société qui donne les limites et les exigences.

Les différences sont surtout  corporelles : les filles se transforment physiquement plus précocement que  les garçons du même âge qui semblent également moins matures affectivement.

Cependant, il est difficile de répondre à la question quand tout se passe bien. Par contre quand l’adolescence se transpose dans des conduites pathologiques, l’on constate des différences  :

les filles souffrent d’avantage de troubles du comportement alimentaire : boulimie, anorexie, hyperphagie… alors que les garçons se tournent plus vers l’alcool qui leur donne la sensation d’être plus viriles et les désinhibe dans leur rapport aux autres.

Les filles sont d’avantage dans des préoccupations corporelles et ont tendance à s’identifier aux artistes ou aux mannequins qu’elles voient dans les magazines. D’où le début des anorexies primaires.

Quant aux passages à l’acte, les filles commettent parfois des petits vols dans les grands magasins contrairement aux vols plus organisés effectués par les garçons.

Quant à la violence retournée contre soi : il y a deux fois plus de filles que de garçons qui tentent désespérément de rétablir un contact avec l’entourage par des tentatives de suicide.

 
 

LA THÉRAPIE DANS LA RELATION PARENTS ENFANTS


La thérapie dans la relation parents enfants est une approche unique et permet l’apprentissage de la parentalité. Elle se fonde sur ma conviction que la relation entre le parent et son enfant est profonde et authentique.

 

Devenir parent, être parent est un travail difficile. De nombreuses questions peuvent se poser dès la naissance de votre bébé concernant , la compréhension, la communication et même la discipline. Les enfants n’arrivent pas au monde avec un manuel d’utilisation et chaque bébé est différent. Notre devoir de parents est d’honorer les besoins de notre enfant et apaiser ses angoisses. Au cours du temps les besoins se confondent avec les désirs. Mais autant la satisfaction des besoins sont vitaux et limités, autant les désirs sont illimités. Il peut être difficile de savoir comment ne pas tomber dans la manipulation , de laisser à l’enfant sa place d’enfant qui n’est pas à égalité avec l’adulte, tout en le respectant, car il est facile d’être autoritaire, ou d’être laxiste, la difficulté réside dans cet entre deux fait de tâtonnements constants.

 

La thérapie offre ces points de repères nécessaires. La thérapie parent- enfant avec tout enfant de moins de trois ans se pratique ensemble dans la salle de jeux.

 

Au delà de cet âge l’enfant apprend dans les séances, seul avec moi, à travers des jeux, des dessins ou la parole pour les plus grands, à exprimer ce qui les trouble, les empêche d’évoluer ou d’apprendre. La thérapie les aide à s’individualiser. Je ne mets jamais les parents à l’écart , même avec les adolescents ( en respectant le secret professionnel auquel tout patient à droit). Je reçois le parent régulièrement avec son enfant , car le parent doit être un collaborateur actif dans la thérapie.

 

La thérapie fonctionne a deux niveaux, en aidant les enfants et les parents. Du côté des parents, je vous aide à acquérir une meilleure compréhension de vos enfants en apprenant à communiquer avec eux. Du côté de l’enfant petit à petit il va comprendre votre vision de parents et le rôle de l’autorité. Il apprendra à changer son comportement et à gérer ses colères.

 

Vous remarquerez par la suite une grande amélioration dans la relation que vous aurez avec votre enfant.



Les séances ont lieu sur rendez-vous exclusivement. Contactez-moi pour plus de renseignements :

  • par téléphone : 04 91 25 69 62/ 06 62 42 65 65 
    (pour la tranquillité des consultations le téléphone est coupé pendant les séances, n’hésitez pas à laisser un message et je vous rappellerai dès que possible)
  • par mail :m.chaaraoui@gmail.com

Psychologue Marseille 184,rue paradis reçois sur RDV.

 

psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis,psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseilleparadis,psychologue psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseille paradis,psychologue psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseille paradis,psychologue psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseille paradis,psychologue psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseille paradis,psychologue psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseille paradis,psychologue psychologue marseille paradis,psychologue paradis,

             

psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis,psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseilleparadis,psychologue psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseille paradis,psychologue psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseille paradis,psychologue psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseille paradis,psychologue psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseille paradis,psychologue psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseille paradis,psychologue psychologue marseille paradis,psychologue paradis,

             

psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis,psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseilleparadis,psychologue psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseille paradis,psychologue psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseille paradis,psychologue psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseille paradis,psychologue psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseille paradis,psychologue psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseille paradis,psychologue psychologue marseille paradis,psychologue paradis,

             

 p

 marseille 6, psychologue marseille paradis, psychanalyse marseille 6e , cabinet de psychologie marseille 6e, confiance en soi, estime en soi  , chaaraoui mohamed psychologue cilicien psychothérapeute, docteur en sémiologie diplômé de l’université paris 7 jussieu, psychologue expérimenté marseille paradis 6, trouble de l’idendité, éxil, deuil, nostalgie, psychologue marseille paradis 6e ,étranger,maladie,mal du pays, solitude, psychologue marseille paradis 6e, rejet, racisme sans travail, drogue, folie, psychologue marseille paradis 6e,dépression,suicide couple mixte,divorce, conflits psychologue marseille paradis 6e dépression,troubles affectifs,dépendance affective, psychologue marseille paradis 6e prostitution,psychologue marseille paradis 6e, troubles affectifs, thérapie de couple , divorce, thérapie de coute durée, psychologue marseille paradis 6e, reprendre une thérapie, psychologue marseille paradis 6 troubles sexuels, sexothérapie, psychologue marseille paradis 6, drogue, addictions, alcoolisme, psychologue marseille paradis 6e , psychosomatique,éjaculation précoce, psychologue marseille paradis 6,affirmation de soi, thérapie cognitive et comportementale, psychologue marseille 6e, gestion du poids, boulimie, anorexie, émotion, perdre du poids, psychologue marseille paradis 6e ,amour, refus, croissance personnelle, sophrologie , psychologue marseille paradis 6e, hypnose, psychologue marseille paradis 6e, crise d’adolescence, difficultés scolaires, échec scolaire, décrochage scolaire, psychologue marseille paradis 6e, accompagnement, insertion scolaire,psychothérapie, psychologue marseille paradis 6e, troubles du langage, dyslexie, timidité, blocages, psychologue marseille paradis 6e,troubles scolaires, mutisme, paralysie, troubles psychiques, psychologue marseille 6, borderline, manque de confiance en soi, manque d’estime de soi, affirmation de soi , psychologue marseille paradis 6e, souffrir aimer,préparation examens, concours, psychologue marseille paradis 6e ,répétition amoureuse, se marier, former un couple, jouir, psychologue marseille paradis 6e, s’épanouir, infertilité psychogène, psychologue marseille paradis 6, couple mixte, étranger, musulman, famille,bon psychologue psychologue marseille paradis 6e, psychologue marseille paradis 6, islam et thérapie, mohamed chaaraoui psychologue clinicien psychologue marseille paradis 6e, mohamed chaaraoui psychologue marseille paradis 6, visualisation pour agir, surmonter ses complexes,se trouver, s’épanouir, psychologue marseille paradis 6e se débarasser de l’anxiété , de la dépression, troubles paniques, angoisse, stress, psychologue marseille paradis 6e, blessés de l’amour, prendre de l’élan, réussir sa vie, psychologue marseille paradis 6e,rupture amoureuse, épanouissement sexuel, souffrir, psychologue marseille paradis 6e, atteindre le bonheur, étrange étranger, relaxation psychocorporelle, relaxation psychanalytique psychologue marseille paradis 6e, le toucher psychothérapeutique, relaxation et thérapie sexuelle, relaxation à induction multiple, psychologue marseille paradis 6e, sophroanalyse, thérapie narrative,thérapie très courte,psychanalyses, psychothérapies , grandir avancer,confiance , psychologue marseille paradis 6e ,self,confiance,répétition des scénarios de vie, couple conscient ,psychologue marseille 6e, bon psychologue marseille, psychologue marseille paradis 6e,rupture amoureuse, séparation,rupture,conflits de couple, divorce, psychologue marseille paradis 6e, souffrance des enfants, problèmes des enfants, éducateur, avocat, justice, psychologue marseille paradis 

psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis,psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseilleparadis,psychologue psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseille paradis,psychologue psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseille paradis,psychologue psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseille paradis,psychologue psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseille paradis,psychologue psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseille paradis,psychologue psychologue marseille paradis,psychologue paradis,

             

psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis,psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseilleparadis,psychologue psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseille paradis,psychologue psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseille paradis,psychologue psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseille paradis,psychologue psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseille paradis,psychologue psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseille paradis,psychologue psychologue marseille paradis,psychologue paradis,

             

psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis,psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseilleparadis,psychologue psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseille paradis,psychologue psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseille paradis,psychologue psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseille paradis,psychologue psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseille paradis,psychologue psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, psychologue marseille paradis, marseille paradis,psychologue psychologue marseille paradis,psychologue paradis,
 

             

 

 




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement