Mohamed CHAARAOUI Psychologue Marseille
   Psychothérapeute-Psychanalyste
DESS en Psychologie clinique et pathologique 
Docteur en Sémiologie 

09 86 50 24 47

06 62 42 65 65
sur rendez-vous
184, rue Paradis 13006 Marseille

Vous pouvez aussi me joindre par mail RDV dans la rubrique"Contactez-moi"

 

                                                 BIENVENUE SUR LE SITE 
                                                                                                 
                        DE MOHAMED CHAARAOUI-
DE PSYCHOLOGUE-MARSEILLE-6
                                                                                                                                

                                                                   



                                                                       LA PSYCHANALYSE

           

 "Parler de soi  comme on ne peut le faire nulle part auilleurs"
   
B.Cyrulnik

 


«La parole est le centre de la chose»
«L'analyse a pour but l'avènement d'une parole vraie»

(Jacques Lacan - Écrits).

"Aucun patient n'est susceptible dêtre parfaitement connu
-pas plus de lui-même que du psychanalyste.
Dans notre pratique,nous ne devrions jamais aller à l'encontre de la
préservationde de cette part mystérieuse et intime"
 M. Khan


"Aussi, l'essentiel  est qu'avec la libération de la parole advient la libération de l'esprit. C'est l'avènement du sens et la chute des mots sous le sens.C'est à cette condition que le sujet peut entrer en lui sans crainte d'un Autre fantasmatique qui s'aurait a priori , qu'il  peut analyser ce qu'il ressent, ce qu'il a compris,ce qu'il a appris, ce qu'il voit, ses erreurs, ce qu'il entend, ce qu'il fait, ce qu'il vit. C'est dans cette nouvelle circulation de l'esprit au corps que s'ouvre la chute de l'autre, la palpitation du coeur. La libération de l'esprit, c'est le chemin de la  liberté, du désir, de la jouissance et du bonheur pensable." E. C 2015

«Le désir est l’essence de l’Homme», Spinoza

"le désir de l'homme est le désir de l'Autre" Lacan


La psychanalyse est une recherche par la parole des causes pour chacun, de sa souffrance, du sens de sa vie, des composantes de son identité. Le psychanalyste vous écoute et vous accompagne dans cette recherche dont le but est d'accéder à la connaissance de soi et des autres et par-delà à une existence plus satisfaisante car correspondant mieux à vos critères. Une psychanalyse permet de se réconcilier avec soi-même, de mieux vivre en étant plus heureux, plus apte à réaliser ses désirs.


La psychanalyse consiste à la fois en une écoute dynamique et participative entre le thérapeute et son patient, et en une circulation de la parole par laquelle se mobilisent les énergies psychiques et corporelles qui permettent de faire des associations librement et cela au-delà de toute censure sociale ou morale, d’élaborer, de dénouer, et de trouver son sens.

La psychanalyse est l’art de la parole . C’est par la pensée, la parole et l’émotion que le travail analytique avance.

Au départ de l’analyse, il y a le symptôme - quel qu’il soit - qui s’impose au patient et qui va le contraindre à cette démarche. Autrement dit l'on ne se résoud à entreprendre une psychanalyse, me semble-t-il, que contraint par soi-même, cela s’impose à soi lorsque ce qui fait souffrir interroge sous toutes ses formes : phobie, mal-être, angoisse, dépression, deuil, compulsion d’échecs, problème, sexuels, conflits répétés, confusion évènements de vie... Cela signifie qu’il faut que quelque chose ne tourne vraiment pas rond pour entreprendre une analyse, le désir seul de se connaître ne suffit pas.

Le paradoxe et l’efficacité de l’analyse, c’est qu’elle transforme et qu’elle permet de rencontrer son désir et de ne plus le lâcher; la guérison vient de surcroît, comme le dit Freud.Il n’y a qu’une psychanalyse celle qui s’appuie sur un cadre qui se définit entre le psychanalyste et son patient

Chaque cure est unique Il n’y a pas de clé universelle pour déchiffrer l’inconscient personnel, il y a la personne et son histoire. Chaque personne est un unique mystère.C’est pourquoi le psychanalyste jamais ne juge, ni n’interfère; il respecte une éthique de confidentialité absolue et permet à son patient de tout dire, de tout explorer afin de découvrir son désir à travers l’échange humain, ouvert, structuré et structurant. Le langage de l’inconscient (actes manqués, lapsus, et...) et les résistances pourront alors s’exprimer et peu à peu faire sens permettant une avancée dans l’analyse.

«Personne ne devrait exercer la Psychanalyse qui n'y soit justifié par une formation appropriée ....» Freud 1905 .

La formation du psychanalyste est longue : elle associe une analyse personnelle dont on dira après coup qu'elle était didactique et des études théoriques et techniques sous forme de cours, leçons, séminaires, congrès, atelier pratique, étude de cas, supervision analytique (ou contrôle).Il s’agit d’une formation longue, poussée et continue.

 La plupart des psychanalystes sont psychologues cliniciens, psychiatres, médecins etc...ce sont des titres protégés par la loi, il n'en va pas de même des titres de "psychanalyste" et de "psychothérapeute". Attention donc ! Certains "thérapeutes" s'affublent d'un titre sans en avoir la qualification D’un point de vue pratique, le cadre analytique consiste en entretiens à un rythme bi ou tri-hebdomadaire préalablement défini. 

Ce cadre est défini au départ, soit en face à face, soit sur le divan, ce qui implique que le psychanalyste se trouve derrière le patient, hors de sa vue. Cette organisation de l’espace facilite la libération de l’inconscient.

Pour comprendre ce qui se passe durant la cure, il faut comprendre certaines notions Je résume bien sûr... :

  • le refoulement : il s’agit de tout ce qui est caché à notre conscience, en particulier les traumatismes de l’enfance. 
  • les résistances : ce sont tout ce qui va nous empêcher d’accéder à notre inconscient. Cette question est abordée plus bas.
  • le transfert : ce sont les sentiments qu’éprouve le patient pour son analyse et son psychanalyste alors qu’il rejoue des événements de son histoire.
 

Grace à l’analyse, le patient peut voir ses symptômes disparaître et , dans tous les cas, la structure de sa personnalité va évoluer, devenir plus forte, le rendant plus équilibré, plus cohérent avec lui-même, avec son désir, avec sa vie.

 

En fait, il ne s’agit pas de guérir un malade mais de permettre au patient qui est une personne unique  de vivre heureux avec son histoire, son passé et d’avancer en accord avec lui-même.

 

Ces symptômes qui conduisent à consulter , font partie de ce qu’on appelle les défenses, c’est-à-dire ce qui permet de supporter de vivre malgré les déséquilibres internes. Mais très paradoxalement, la souffrance qu’ils génèrent entraîne chez le patient le désir de changer, d’évoluer pour ne plus souffrir.

 

Il est impossible de prédire la durée d’une analyse, puisque c’est le patient et lui seul qui en décide. 

 elle peut  durer de quelques mois..à plusieurs années mais cela dépend tout à fait de ce que la personne recherche en faisant cette demande. Le temps nécessaire pour qu’un analysant se sente en confiance et qu’il puisse remettre en question ceux de ses modes de fonctionnement habituels qui le font souffrir ou qui l’empêchent de s’épanouir, dépend vraiment de chaque personne.

Ce que coutera une psychanalyse ou une psychothérapie psychanalytique dépendra de l’accord établi entre l’analyste et son patient et du nombre de séances par semaine.

 

LES RÉSISTANCES


Notre souffrance nous pousse à entreprendre une analyse, mais ce symptôme, forgé par notre inconscient est à la fois - et c’est un paradoxe - une résistance au changement car l’inconscient craint le changement; c’est pourquoi il génère des symptômes qui nous permettent de «faire avec notre mal-être» en nous faisant croire que sans le symptôme qui est un compromis, notre douleur serait encore pire ! 

Et cela s’installe dès la plus tendre enfance.

Nous voilà donc contraint de vivre dans une construction dont le maître d’oeuvre, l’architecte  était un enfant en désarroi qui avait peut être peur de manqué d’amour, d’être maltraité, trahi, abandonné, humilié. Ces blessures réelles ou imaginaires vécues comme de véritables «catastrophes»   ont contraint l’enfant qui ne parlait pas.... à construire sur de fragiles structures un abri pour se protéger. Autant dire une construction dont certains éléments risquent avec le temps et à chaque instant de «s’effondrer», ce qui nous rend «malade» et qui nous oblige à un exercice d’équilibriste permanent, mais c’est toujours mieux que rien parce qu’on a l’habitude de notre refuge ; et changer, c’est accepter l’inconnu qui sommeille en nous et qui peut-être nous terrifie...

Aussi, lorsque la cure nous fait évoluer, et que certains symptômes disparaissent, le changement qui s’opère déclenche ce qu’on appelle des «résistances» qui habilement se camouflent derrière de multiples raisons parmi lesquelles :

  • je ne me rappelle pas de mes rêves...
  • pendant la séance, j’évite de parler de moi, je discute théorie...
  • je me débrouille pour arriver systématiquement en retard...
  • je me trompe de jour, d’heure ou j’oublie carrément ma séance...
  • je n’arrive pas à me concentrer; d’ailleurs, c’est de la faute du thérapeute...
  • je décide brusquement de partir en vacances...
  • je crois que le thérapeute n’est pas vraiment à la hauteur...
  • j’arrête la cure sans raison (j’ai peur...)

Toutes ces résistances sont des fuites orchestrées par l’inconscient qui refuse le changement, même si la dernière est la plus inquiétante parce qu’elle va me rendre encore plus rétif , plus résistant à toute évolution future !

Changer peut nous faire terriblement peur, mais en même temps, si l’on fait une analyse, c’est bien pour changer, se découvrir en paix avec soi,  et ce sera toujours moi , mais un moi plus fort et plus heureux.

"La psychanalyse touche à des problèmes tout à fait essentiels concernant l’homme et son destin. " J.Clavreul

«Le sujet, donc,on ne lui parle pas. Ça parle de lui et 

c’est là qu’il s’appréhende»
Lacan


Mohamed-Chaaraoui-psychologue-clinicien-psychothérapeute-psychanalyste-Marseille- 13006.Métro Castellane. 06 62 42 65 65.

Mohamed Chaaraoui-psychologue clinicien psychothérapeute Psychanalyste Marseille Paradis-Berlioz-13006-M

 
psychologue marseille-mohamed chaaraoui-psychologue m

Bienvenue-troubles de l’identité-formations et activités, étrange étranger—psychothérapie de courte durée-psychothérapie de soutien— la confiance en soi-psychanalyse et psychothérapie- qui suis-je? divorce et séparation-retrouver l’amour-réussir son mariage-musulman et psychothérapie- vivre malgré tout- thérapie comportementale et cognitive- couple mixte-psychosomatique—voir un psy- examens et concours- gestion du poids-retrouver l’amour— Mohamed psychologue—Accueil-  du site- présentation- thérapie de couple-nouvelle thérapie nouvelle vie-, le manque de confiance en soi- l’alcoolisme- addictions et drogues-guérir des dépendances affectives-gestions des émotions-la relaxation thérapeutique-gestion du poids-


Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-psychanalyste Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-psychanalyste Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-psychanalyste Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-psychanalyste Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-

Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-psychanalyste Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-psychanalyste Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-psychanalyste Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychologue à Marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-Psychothérapeute marseille-psychanalyste Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille-Psychanalyste à Marseille Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-Mohamed chaaraoui-