Mohamed CHAARAOUI Psychologue Marseille
   Psychothérapeute-Psychanalyste
DESS en Psychologie clinique et pathologique 
Docteur en Sémiologie 

09 86 50 24 47

06 62 42 65 65
sur rendez-vous
184, rue Paradis 13006 Marseille

Vous pouvez aussi me joindre par mail RDV dans la rubrique"Contactez-moi"
Hypnose 
 

 " Si vous le voyez dans votre esprit, vous le tiendrez entre vos mains. "
    Bob Proctor


Tout ce qui peut-être imaginé est réel. "
  Picasso

 

 

J’utilise l’hypnose soit comme un outil thérapeutique intégré à la thérapie soit parce que la demande de la personne fait directement appel à cette méthode.Il faut rappeler que les composants de la guérison sont contenus dans les réserves de ressources du patient, dans l’aide apportée par l’hypnothérapeute, mais aussi dans tous les éléments qui composent l’espace de ce patient et qui participe  au changement : objets, personnes, expériences, croyances. 

Soigner , soulager, pour l’hypnothérapeute ne passerait pas par le «comprendre» mais par le «sentir» si nous parvenons bien sûr à mettre de côté tous nos savoirs antérieurs, si nous savons nous rendre disponible...La première condition, c’est la confiance. 

Une confiance de pouvoir se fier à ses sens et de n’avoir pas peur de passer par nos sens...même si nos sens sont limités par notre éducation, mais également par l’environnement - l’époque, le lieu, etc... - dans lequel nous avons été élevés : cela constitue à la fois un héritage et un carcan - parfois à l’origine de maladies et de troubles psychologiques - qui nous prive de jouir pleinement de notre corps et même d’autres facultés, et d’atteindre nos ressources enfouies.

C’est donc l’expérience du thérapeute, la relation de confiance établie entre lui et son patient, la qualité du dialogue analytique préalable, qui fait l’intérêt d’une thérapie utilisant l’hypnose. Il convient de préciser qu’en état d’hypnose, le conscient relâche son intention tout en restant présent et l’inconscient plus accessible...elle permet d’atteindre plus facilement l’inconscient. Cela peut permettre de faire ressurgir certains problèmes ou traumatismes liés à l’enfance.

 Certaines personnes croient que l’hypnose va les guérir de façon magique en  trois séances. Il est vrai qu’un résultat heureux peut parfois survenir dès les premiers entretiens. Toutefois, comme l’hypnose est un outil de thérapie, c’est dans la régularité qu’elle donne les meilleurs effets. C’est pourquoi les cures que je dirige sont élaborées sous formes d’une méthode de séances structurées alternant, parole, analyse, hypnose et bilan. L’hypnose est avant tout une pratique et un outil mis ici au service de la thérapie.
Elle permet trois choses importantes ; aborder progressivement étape par étape dès le début du traitement les zones délicates pour retrouver les expériences du passé et travailler le matériel retrouver, faciliter les processus d’intégration et la création d’une nouvelle identité car lorsque quelqu’un souffre il faut agir efficacement et rapidement.  Les améliorations apportées sont solides et permanentes. L’hypnose est considérée par ses praticiens à la fois comme un amplificateur et un accélérateur de thérapie. L’hypnose est donc un outil puissant pour atteindre cet objectif. 

 

L'hypnose ?
L’hypnose est un état naturel que nous avons tous expérimenté lorsque nous laissons notre pensée, notre imagination vagabonder et se déconnecter de notre quotidien ( lecture,cinéma, télévision, rêves...etc...)

La thérapie par l’hypnose permet d’entretenir ce phénomène naturel et de s’en servir comme outil de guérison.

 

Le déroulement d’une thérapie par l’hypnose

 

Il s’agit d’une thérapie à part entière qui doit débuter par au moins un, voire plusieurs entretiens préliminaires qui favoriseront une bonne interaction entre patient et thérapeute et qui permettront de déterminer grâce aux éléments recueillis pendant ces rencontres si l’hypnose est indiquée ou pas.

 

En effet, certains troubles de la personnalité comme les psychoses constituent une contre-indication absolue à l’hypnose, de même que les malades atteints de pathologie corporelles graves peuvent pratiquer l’hypnose uniquement s’ils y associent  un traitement médicamenteux.

 

D’autre part, ce bilan préalable permet également de répondre à toutes les interrogations du patient, voire à faire disparaître les éventuelles sources d’inquiétude généralement causées par une méconnaissance de ce qu’est réellement l’hypnose, laquelle n’est ni magique ni spectaculaire, mais seulement un moyen pour recouvrer un bien-être, un équilibre, pour se soigner.

 

Dans l’ambiance calme, paisible du cabinet, le thérapeute va aider le patient par ce qu’on appelle l’induction de l’état hypnotique, à entrer dans un état de focalisation intérieure. Une des techniques consiste à fixer l’attention du patient sur un objet, une sensation physique ou encore une image mentale (comme un souvenir). Dans l’induction par relaxation, on peut associer des sensations physiques et un souvenir agréable. Le patient devra se concentrer pour rendre son souvenir plus présent. Le thérapeute l’aide ainsi à voir, sentir, entendre ce souvenir et le patient progressivement s’absorbe dans sa concentration oubliant ce qui l’entoure. C’est alors que le conscient décroche et que l’inconscient émerge. 

Une fois l’état hypnotique atteint, le thérapeute présente à son patient des idées thérapeutiques grâce aux suggestions et aux métaphores (des histoires porteuses d’un sens apparent et d’un sens caché qui propose des solutions à la problématique du patient). Ces suggestions ne sont que des possibilités que l’inconscient va accepter ou non pour s’aider à résoudre son problème.

 

Certaines séances d’hypnose peuvent comporter une phase interactive au cours de laquelle le thérapeute interroge l’inconscient du patient pour l’aider à solutionner le problème. On peut également utiliser certains souvenirs douloureux afin de construire un scénario réparateur ou encore la régression en âge.

 

La terminaison de l’hypnose se fait de manière progressive et commence par une phase intermédiaire avec des suggestions de détente avant le réveil proprement dit qui sera lui aussi progressif et accompagné par le comptage du thérapeute.

 

Après l’hypnose, un entretien permet au patient de raconter son vécu de la transe afin que le thérapeute adapte au mieux la prochaine séance, mais aussi parce que ce récit fournit des indications précieuses pour la thérapie.

 


L’hypnose est une méthode mise au point en psychothérapie. En court-circuitant les processus mentaux, elle permet théoriquement d’atteindre plus facilement l’inconscient. Cela peut permettre de faire ressurgir certains problèmes ou traumatismes liés à l’enfance.

L'hypnose offre tant au patient qu'au thérapeute un accès aisé à l'esprit inconscient du patient. Elle permet de s'occuper directement de ces forces inconscientes qui sont sous-jacentes aux perturbations de la personnalité. Elle autorise l'identification de ces éléments de l'expérience de vie d'un individu qui ont de l'importance pour la personnalité et auxquels on doit accorder toute l'attention requise si l'on souhaite obtenir des résultats thérapeutiques. Seule l'hypnose peut donner un accès aisé, rapide et large à l'inconscient, inconscient que l'histoire de la psychothérapie a montré être d'une telle importance dans le traitement des désordres aigus de la personnalité.
"On peut se contenter d'un changement minime, l'amélioration fait boule de neige."
Milton Erickson



 Pour quels troubles l'hypnose peut-elle être efficace ?


La liste est longue mais non exhaustive :

  • addictions : tabac, drogue, alcool
  • allergies : pollen, poils d'animaux, poussière
  • choc émotionnel - syndrome post-traumatique
  • conflits familiaux
  • dépression
  • difficultés scolaires
  • gestion du stress
  • maladies de la peau : psoriasis, eczéma...
  • phobies: agoraphobie, claustrophobie, du vide, du sang, des ascenseurs, phobie sociale...
  • préparation aux examens et compétitions sportives
  • sexologie une thérapie des des troubles sexuels: impuissance érectile, anéjaculation  éjaculation précoce, frigidité, vaginisme peurs, phobies, inhibition, dyspareunies et douleurs, stress etc...
  • sévices sexuels : inceste, viol...
  • troubles des conduites alimentaires : anorexie, boulimie, obésité...
  • troubles obsessionnels compulsifs
  • troubles du sommeil
  • vaincre sa timidité
  • Acouphènes...

Mais elle est également très efficace pour les névroses, les troubles du comportement, le manque de confiance en soi, les problèmes professionnels , les migraines, l’anxiété, la peur;  
 - en pneumologie , l’asthme
- en dermatologie, les affections psychosomatiques
- en oncologie, l’amélioration des défenses immunitaires



  L’hypnose analytique

 “L’hypnotisme est mort ...jusqu’à ce qu’il ressuscite."
Pierre Janet

  “Les histoires à dormir debout
sont de celles qui tiennent le mieux éveillé”

Marthe Robert   

 " Les pensées deviennent des choses…
choisissez-les bonnes ! "
Mike Dooley

L'hypnothérapie est l'utilisation de l'hypnose à des fins voulues thérapeutiques. L'hypnothérapie est un accompagnement thérapeutique utilisant l’hypnose afin d’aider le patient à apporter les changements désirés dans sa vie.

Elle est pratiquée par des médecins ou par des psychothérapeutes pratiquant l'hypnose. De nombreux psychanalystes-hypnothérapeutes considèrent  aujourd'hui cette méthode thérapeutique comme la plus efficace et la plus rapide pour certains patients.  

 L’hypno-analyse est une technique d'analyse utilisant l'hypnose.

 "La plus grande découverte de ma génération est que l'être humain, en changeant son mental et son attitude intérieure, peut changer tous les domaines de sa vie" - 
William James


Selon Wolberg, l’un des principaux représentants de cette approche : “ Un des buts principaux de l’hypnoanalyse est de ramener à la surface des impulsions inconsciente qui influencent le comportement et amènent conpulsivement l’individu à des actions de nature inadaptée.”

 L’intérêt de pratiquer l’hypnose dans une approche analytique est évident à plusieurs niveaux à condition que l’hypnothérapeute soit psychanalyste car un travail différent doit être envisagé quant au maniement des différents types de transferts qui caractérisent les différentes étapes de la séance d’hypno-analyse.

 

L’hypno-analyse est une descente en soi, un chemin à l’envers qui nous permet de remonter le fil de notre histoire et de revivre les moments qui ont freiné notre développement, les étapes où la peur fut si grande qu’il nous fallut pour survivre nous habiller d’une armure, ou figer notre corps, ou détourner le regard et devenir seulement la moitié de nous-même, inventer mille ruses pour seulement ne pas mourir. Alors seulement, le chemin peut être refait vers maintenant, les jambes plus confiantes, le pas plus sûr, la tête plus haute, le corps allégé et souple, la vision éclaircie.

Finalement, en rendant conscient l’inconscient, l’hypno-analyse nous réunifie et nous réconcilie avec notre part d’ombre. En nous invitant à interpréter nos rêves, nos fantasmes, elle nous permet de résoudre les conflits qui nous divisaient, de nous réapproprier les instants refoulés de notre histoire, d’intégrer enfin à notre réalité des facettes disparues de nous-même.

 

 
"Ce à quoi vous pensez, vous pouvez le faire ; ce que vous croyez, aussi. Donc, commencez. L’action renferme une magie, une grâce et une puissance."
Goethe

 

 


 

 

 

Mohamed Chaaraoui Psychologue à Marseille, n'hésitez pas à me consulter cela ne vous engage en rien.


Parfois je ne réponds pas au téléphone durant les séances. Il  suffit de laisser un message sur mon répondeur. Je vous répondrai dès que possible.


Je privilégie le contact par mail ... vous pouvez m'expliquer rapidement votre situation, ce qui a motivé votre appel à un psy... ou à moi en particulier ...
Merci de préciser vos disponibilités afin que je puisse vous réserver si possible le créneau qui vous convient le mieux... RDV sur la page contact.
 
 




 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement