Mohamed CHAARAOUI Psychologue Marseille
   Psychothérapeute-Psychanalyste
DESS en Psychologie clinique et pathologique 
Docteur en Sémiologie 

09 86 50 24 47

06 62 42 65 65
sur rendez-vous 

 

 MOHAMED CHAARAOUI    
    Psychologue Marseille Paradis 13006

                                                                     PSYCHOSOMATIQUE  
 



Méthode d'investigation médicale qui tend à dénouer les liens énigmatiques, mais habituellement observés, entre des symptômes avérés d'organicité et une souffrance "morale". Le corps est dit alors "véhicule" d'un langage non verbal, faisant appel à témoin d'une peine indicible autrement .



"La raison a beau crier, l'imaginaire a établi
dans l'homme une seconde nature."

Pascal

"Le psychique fait alors un saut dans l’organique"
Freud

"La plus grave des maladies n'est ni la tuberculose ,
ni le cancer ,ni le sida, mais tout simplement le
le fait de se sentir seul et indésirable"
Mère thérésa



Certaines personnes  peuvent parfois se trouver dans une situation d’impasse interne, de dépression, de souffrances identitaires, de troubles du comportement, d’échecs à répétition que cela soit dans le domaine  personnel, familial, affectif, relationnel ou dans le milieu professionnel.

Face à des situations sans issue le corps prend parfois la relève comme le dit si bien le psychosomaticien Jean Benjamin Stora (1999), et devient le foyer de désordres psychosomatiques. Jean Benjamin Stora se demande si l'esprit peut vraiment être cause d'une maladie du corps ? En retour, le corps peut-il rendre l'esprit malade ? Que sait-on aujourd'hui de leur influence l'un sur l'autre ?

D’après le Pr. Sami-Ali psychosomacien- psychanalyste et président du centre international de psychosomatique de Paris ( CIPS ) qui est mon maître et ami, la maladie psychosomatique trouve son origine "dans un conflit relationnel non résolu aboutissant à une situation d'impasse". Cela donne tout un ensemble d’expression allant des symptômes les plus banals aux pathologies les plus graves tel le cancer entre autres. Pour Sami-Ali,  “les axes principaux du travail thérapeutique possible consiste à défaire le refoulement caractériel, à libérer le rêve et l'affect pour ouvrir le sujet à son passé et restituer à la maladie sa dimension subjective”. Cela étant dit, il ne faut jamais oublier  que les causes des troubles psychsomatiques sont multifactorielles.

Même si personne ne peut affirmer avec certitude l'influence des facteurs psychologiques sur l'apparition d'une maladie souvent très grave, il est incontestable que certaines situations pourraient constituer un terrain favorable.
Traumatismes violents,stress, chômage, divorce, rupture, problèmes familiaux ou professionnels, ect... sont parfois , retrouvés dans les quelques mois ou années avant le début de la maladie.

Les psychosomaticiens étudient les conséquences des conflits d'ordre psychologique sur le corps et l'apparition d'une maladie qui peut en découler. Ils  prennnent en compte l'état psychologique de la personne et son environnement familial, professionnel et social . Pour les psychosomaticiens, la maladie n'apparait jamais tout à fait par hasard, l'histoire personnelle du patient intervenant dans le processus de la maladie. Pour ces praticiens, les maladies de la peau par exemple est la conséquence d'un conflit psychologique violent, non exprimé et vécu la plupart du temps dans une sorte d "une réclusion solitaire".
 

Ne pas exprimer ses souffrances pourrait participer à l'apparition de la maladie. Mais attention, tous ceux qui ont vécu des  épreuves difficiles ne développent pas tous des maladies graves. Dans tous les cas, une psychothérapie ou une aide psychologique appropriée peut aider les personnes atteintes de maladies psychosomatiques à vivre leur maladie et ses traitements d’une façon plus constructive, tout en augmentant l’efficacité de ces derniers par une meilleure gestion du stress et des émotions. Une stabilisation de la douleur émotionnelle permet à son tour la stimulation des défenses naturelles de l’organisme, c’est-à-dire du système immunitaire. La thérapie permet à la personne malade d’interpréter elle-même sa réalité, de redécouvrir ses possibilités de choix, de se réapproprier le pouvoir de décider consciemment de ce qu’elle veut vivre, de s’engager activement en faveur de sa guérison. pour le Dr. Carl Simonton, célèbre cancérologue américain, cette "volonté de vivre" est un désir commun qu'il a remarqué chez tous les patients qui avaient le sentiment qu'ils exerçaient une certaine influence sur l'évolution de leur maladie.La différence essentielle entre ces malades et ceux qui ne coopéraient pas, étaient leur attitude envers leur maladie et leur regard positif sur la vie.Les patients qui continuaient à se porter bien, pour une raison ou une autre, qui guérissaient envers et contre tout, avaient " un désir de vivre" plus fort. Cette découverte nous fascinaient " conclut-il. ( Dr. Carl Simonton, guérir envers et contre tout 1982 )
  Ces preuves psychologiques et les observations du Dr. Simonton ont été confirmées et élaborées depuis par d'autres chercheurs.

 

cancer et psychothérapie

 
"Celui en qui n'agit pas l'imagination active,celui-là ne

pénétrera pas au coeur de la question"
Ibn-Arabi

 

"Dans une " clinique du réel ", telle que nous la rencontrons en médecine somatique, la clinique du récit est une clinique des discours de souffrance qui incite et autorise le patient à se souvenir.
En invitant le patient à nous parler,à nous dire ce que le motif " somatique " de sa plainte lui évoque à l'occasion de la consultation, nous l'incitons à une véritable création, par et dans sa parole, de son histoire subjective demeurée en souffrance."L'instant de dire" offre au patient l'occasion de déployer et de réordonner les mystères de sa vie et de son destin à partir de l'énigme de sa souffrance actuelle.Cette parole se révèle alors comme un acte créateur par lequel il accède aux
blessures de sa mémoire."
R. Gori, M.J. Del Vogo.

  Le lien entre l’esprit et le corps est connu des spécialistes. Il y a une corrélation entre le changement intrapsychique et un effet favorable sur la santé (anti-oncogène); autrement dit, il a été maintes fois démontré que la psychothérapie engendre des changements psychologiques en même temps que, par exemple, la prolongation de la vie. Il est prouvé que les interventions psychothérapeutiques améliorent la qualité de vie, et une corrélation a été établie entre la qualité de vie et une survie prolongée.
La Psychothérapie multiplie par deux les Chances de Guérison de la maladie.
Des études célèbres démontrent l’efficacité de l’esprit et des émotions pour changer le cours de nombreux cancers. Elles ont été conforté par d’autres études depuis.
Ce travail scientifique prouve définitivement que la méthode Simonton et les thérapies psychocorporelles dont la sophrologie que je pratique - je le souligne  est absolument indispensable pour chaque malade de la peau ou des madies graves en association avec le traitement médical.

  Les résultats  sont miraculeux. Ce que vous devez retenir : pour 70 % des patients, l’efficacité d’un traitement médical avec une psychothérapie est prouvé. Pour le Dr. Simonton et son équipe une psychothérapie personnelle est considérée comme un outil indispensable c'est la raison pour laquelle je conseille à toutes les personnes qui souffrent de maladies de la peau ou de maladies visibles ou invibles au premier abord  et du cancer d’entreprendre un travail sur eux-même pour essayer de comprendre quel traumatisme a provoqué leur maladie. Si le conflit se révèle toujours être actif, trouver un thérapeute qui soit capable de les aider à le surmonter, en neutralisant le ressenti négatif du conflit et sortir de l'impasse, retrouver le gôut de vivre en mobilisant ses défenses immunitaire par un sursaut volontaire pour vaincre le cancer.

Je voudrais rappeler que les maladies de la peau ou d'autres madies psychosomatiques ou du cancer est une pathologie très fréquente et qu'elle peut être parfaitement guérie. Votre état d'esprit et votre attitude face à cette maladie sont déterminants.

 "Au plan thérapeutique nous dit le Dr. R. Cahen en présence d'une somatisation si profonde et si précoce, il nous semble que la thérapie de choix est un mariage des techniques d'analyse et de relaxation, en faisant alterner une séance d'analyse classique avec une séance de relaxation analytique (...) Dans cette technique, se marient en une interaction profonde les plans verbaux et corporels.

Nous savons aujourd'hui que l'influence du mental sur le physique est telle que l'hypothèse psychosomatique dans certaines maladies du corps n'est plus surprenante. D'autant moins qu'ente l'être conscient et le corps vient s'intercaler, dans notre compréhension neuve, ce paramètre étonnant qu'est l'inconscient physiologique certes mais surtout psychologique. Cet inconscient à la lumière de notre expérience est une formidable et merveilleuse machine de vie, mais, comme toute chose de la nature, elle peut se dérégler et si elle est trop malmenée et maltraitée, devenir explosive, monstrueuse, assassine, fruit vénéneux des incompréhensions auxquelles elle a été soumise. Cela ouvre le rideau sur des horizons de beaucoup d'enquêtes, de beaucoup de travail mais aussi de beaucoup de réformes et d'espérance."( Psychologie et cancer,1978)

En conclusion  nous savons aussi que l'impact du psychologique dans la cause de certaines maladies n'est plus à démontrer. Le stress biologique joue un rôle prépondérant. Plus les défenses immunitaires sont fortes, plus grandes sont les chances de se débarasser des maladies de la peau ou de certaines tumeurs malignes. Tous les dermathologues et certains médecin psychosomaticiens, qu'ils soient psychanalystes ou non, savent que certains facteurs comme l'excès de stress, l'anxieté sont à l'origine de l'affaiblissement du taux de globules blancs et des anticorps dans le sang. L'objectif des thérapies psychocorporelles et de la psychanalyste est d'aider le patient à renforcer ses défenses naturelles face à toutes les agressions étrangères. Ces aides psychologiques permettront d'aider également le patient à mieux accepter les principaux traitements proposés par la médecine :la chirurgie, la chimiothérapie et la radiothérapie.

Le corps crée l'espace comme l'eau crée le vase
Tewfik El Hakim , Shérazade

 
un rendez-vous : 06 62 42 65 65 / Mail: m.chaaraoui@gmail.com

Mohamed Chaaraoui psychologue-Marseille- 13006-
Métro Castellane.

Chaaraoui-Psychologue Marseille-Chaaraoui-Psychologue Marseille-Chaaraoui-Psychologue Marseille-Chaaraoui-Psychologue Marseille- Chaaraoui-Psychologue Marseille-Chaaraoui Psychologue Marseille-Chaaraoui-Psychologue Marseille-Chaaraoui-Psychologue Marseille-Chaaraoui-Psychologue Marseille-Chaaraoui-Psychologue Marseille- Chaaraoui-Psychologue Marseille-Chaaraoui-Psychologue Marseille-Chaaraoui-Psychologue Marseille-Chaaraoui-Psychologue Marseille-Chaaraoui-Psychologue Marseille-Chaaraoui-Psychologue Marseille- Chaaraoui-Psychologue Marseille-Chaaraoui Psychologue Marseille-Chaaraoui-Psychologue Marseille-Chaaraoui-Psychologue Marseille-Chaaraoui-Psychologue Marseille-Chaaraoui-Psychologue Marseille- Chaaraoui-Psychologue Marseille-Chaaraoui-Psychologue Marseille-Chaaraoui-Psychologue Marseille-Chaaraoui-Psychologue Marseille-Chaaraoui-Psychologue Marseille-Chaaraoui-Psychologue Marseille- Chaaraoui-Psychologue Marseille-Chaaraoui Psychologue Marseille-Chaaraoui-Psychologue Marseille-Chaaraoui-Psychologue Marseille-Chaaraoui-Psychologue Marseille-
 

Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-PPsychologue Psychologue-Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-MohamedPsychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-PPsychologue Psychologue-Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-MohamedPsychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Psychologue Psychologue-Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-MoPsychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-PPsychologue Psychologue-Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-MohamedPsychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-PPsychologue Psychologue-Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-MohamedPsychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Psychologue Psychologue-Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-MoPsychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-PPsychologue Psychologue-Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-MohamedPsychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-PPsychologue Psychologue-Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-MohamedPsychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Psychologue Psychologue-Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-MoPsychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-PPsychologue Psychologue-Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-MohamedPsychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-PPsychologue Psychologue-Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-MohamedPsychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Psychologue Psychologue-Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-MoPsychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-PPsychologue Psychologue-Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-MohamedPsychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-PPsychologue Psychologue-Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-MohamedPsychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Psychologue Psychologue-Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-MoPsychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-PPsychologue Psychologue-Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-MohamedPsychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-PPsychologue Psychologue-Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-MohamedPsychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Psychologue Psychologue-Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-MoPsychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-PPsychologue Psychologue-Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-MohamedPsychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-PPsychologue Psychologue-Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-MohamedPsychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Psychologue Psychologue-Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-MoPsychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-PPsychologue Psychologue-Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-MohamedPsychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-PPsychologue Psychologue-Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-MohamedPsychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Psychologue Psychologue-Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-

Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-PPsychologue Psychologue-Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-MohamedPsychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-PPsychologue Psychologue-Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-MohamedPsychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Psychologue Psychologue-Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-MoPsychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-PPsychologue Psychologue-Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-MohamedPsychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-PPsychologue Psychologue-Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-MohamedPsychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Psychologue Psychologue-Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-MoPsychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-PPsychologue Psychologue-Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-MohamedPsychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-PPsychologue Psychologue-Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-MohamedPsychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Psychologue Psychologue-Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-MoPsychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-PPsychologue Psychologue-Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-MohamedPsychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-PPsychologue Psychologue-Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille- Mohamed-Psychologue Marseille-Mohamed-Psychologue Marseille-